“Un trio de rêve” (French) | 15 June 2012


by Sébastien Krauer (Le Journal de Cossonay)

[…]Ce sont des habitués des printemps musicaux depuis quelques années, et leur trio respire l' amitié et l'écoute réciproque: Julia et Felix Froschhammer, au piano et violon et Magdalena Morosanu le partagent. Vendredi soir, leur voyage est vite devenu le nôtre, avec des transcriptions intimistes et délicates d'oeuvres principalement du XXe siècle, interprétées avec une énergie interieure et un plaisir du son qui ont créé le miracle. Dans la déchirante et sensible Vocalise, op. 34 de Rachmaninov, le violoncelle de Magdalena évoquait la voix humaine de la partition originale avec une netteté surprenante, et les délicieuses Marguerites du même compositeur ont mis en scène un Felix Froschhammer (...) tirant sur l' archet comme un bande un arc et visant une cible intérieure avec une fogue tranquille: du concentré de poésie, rehaussé par la tendre musicalité de Julia Froschhammer, véritable aquarelliste du clavier.

Après une collection de bijoux ciselés avec humour, chaleur, grâce et volupté(...) le trio nous a offert un diamant fabuleux: les Quatre saisons d´Astor Piazzolla, une symphonie tango où la combinaison des cordes a simulé magnifiquement la magie du bandonéon. Les musiciens se sont mis à danser avec leurs instruments, nous entraînant dans un tourbillon irréstible de percussions et de grincements, d'orages en canicules. Les phrases lancées comme des fleurs dans le port d' où un bâteau est parti pour toujours, les décharges électriques suivies de brusques interruptions, la douceur plane de l' hiver progressivement envahi par des syncopes troublantes tirant, soudain en mode majeur, vers un espoir qu' on avait cru perdu, ont boulversé le public qui en a redemandé: on aurait pu continuer à écouter tout la nuit les trois jeunes artistes et leurs boîtes à frissons[…]

Copyright © 2015 Magdalena Morosanu. All rights reserved | webmaster